Comité Scientifique SEP 23

 

Emmanuelle BICHON Oniris, Inraé, LABERCA - Nantes

Emmanuelle Bichon a obtenu son doctorat en santé publique de l'Université Bretagne Loire en 2016 sous la direction du Prof. Bruno Le Bizec. Ingénieure de recherche du Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation, elle réalise sa carrière au sein du laboratoire d'étude des résidus et contaminants dans les aliments (LABERCA) depuis 1998. Elle coordonne tout d'abord des projets interrégionaux s'intéressant aux devenir des pesticides de la fourche à la fourchette, puis prend la responsabilité de l'unité de référence sur le contrôle des promoteurs de croissance en élevage de 2002 à 2005. A partir de 2009, elle structure et pilote une cellule d'appui technique et d'innovation, partenaire des autres équipes du laboratoire, pour contribuer au développement et à la validation de méthodes d'analyse fiables ciblant les dangers chimiques à l'état d'ultra-traces dans les matrices alimentaires, biologiques ou encore environnementales, méthodes utilisant la chromatographie en phase gazeuse, liquide ou supercritique couplée à la spectrométrie de masse.

ORCID

Julien BOCCARD - Section des Sciences Pharmaceutiques - Groupe d'Analyse Biomédicale et Métabolomique - Université de Genève (Suisse)

Julien Boccard est un spécialiste en analyse de données. Après des études de biologie et de bioinformatique, il a obtenu un doctorat en 2009 et est maintenant chargé d'enseignement au sein de la Section des Sciences Pharmaceutiques de l’Université de Genève (Suisse).
Ses recherches portent sur le développement de nouvelles stratégies de fouille de données, combinant la chimiométrie, l'apprentissage automatique et la bioinformatique. Plus spécifiquement, il s'intéresse aux méthodes dédiées à l'extraction de connaissances à partir de données de grande dimensionnalité, à l'intégration de sources de données multiples, et à l'incorporation de connaissances biologiques ou chimiques dans les flux de modélisation en métabolomique. Julien est membre du conseil d'administration du Réseau Francophone de Métabolomique et Fluxomique (RFMF) depuis 2015, et membre du comité de la Société Suisse de Métabolomique depuis 2017.

ORCID
ResearchGate

Valentina D’ATRI - Section des Sciences Pharmaceutiques, Institut des Sciences Pharmaceutiques de Suisse Occidentale (ISPSO), Groupe de Sciences analytiques - Université de Genève (Suisse)

Valentina D'Atri a obtenu son doctorat en biotechnologies industrielles et moléculaires en 2013 à l'Université de Naples Federico II, Italie. Elle a ensuite été chercheuse post-doctorale dans le groupe du Dr Valérie Gabelica (INSERM, Bordeaux, France), où elle a participé à des projets liés à la caractérisation des structures G-quadruplex de l'ADN en couplant la spectrométrie de masse à la mobilité ionique et la modélisation moléculaire. Depuis 2016, elle travaille en tant que maître assistante dans le groupe des sciences analytiques dirigé par le Prof Jean-Luc Veuthey (Section de sciences pharmaceutiques de l’Université de Genève, Suisse). Elle exerce son activité de recherche actuelle dans le domaine des sciences séparatives. Elle s’intéresse particulièrement à l’application et le développement des systèmes analytiques LC/MS pour la caractérisation détaillée de médicaments thérapeutiques innovants, tels que les produits biopharmaceutiques (anticorps monoclonaux, immunoconjugués, anticorps bi/tri-spécifiques, protéines de fusion), les oligonucléotides thérapeutiques (ASO, siRNA, aptamères) et les vecteurs viraux (AAV principalement). 

ORCID

Thomas DUTRIEZ - Givaudan International - Vernier (Suisse)

Thomas DUTRIEZ a obtenu son doctorat en sciences analytiques en 2010 sur un projet de collaboration entre l'ESPCI et l'IFP Nouvelles Energies sous la direction du Dr. Didier Thiébaut et du Prof. Marie-Claire Hennion. Durant son doctorat, il a développé des systèmes de chromatographie multidimensionnel novateurs par GCxGC afin d'améliorer la connaissance moléculaire des distillations sous vide. Entre 2011 et 2014, il a travaillé comme Scientist à DSM Resolve (Pays-Bas) en tant que responsable des compétences GCxGC et spectrométrie de masse pour la quantification de petites molécules. En 2014, il rejoint Givaudan International (Suisse) comme senior scientist pour la création du laboratoire analytique dédié à la quantification de substances réglementées dans les ingrédients de parfumerie. Il y développe de nouvelles méthodologies analytiques pour répondre aux besoins réglementaires croissants, à l'aide d'une plateforme technologique large (GCxGC-MS, LC-Orbitrap...). Depuis 2018, il est manager du Centre d'Excellence des Laboratoires, Product Safety Sciences, chez Givaudan International, dédié aux études réglementaires analytiques et environnementales au niveau global. 

Karine FAURE - Institut des Sciences Analytiques - Université de Lyon

Karine Faure est chercheuse CNRS au sein de l’Institut des Sciences Analytiques de Lyon. Ingénieure Chimie Toulouse, puis docteure de l’University College Cork (Irlande), elle a obtenu l’Habilitation à Diriger les Recherches en 2013. Dans l’équipe Chromatographie et techniques Couplées, elle s’intéresse au développement de séparations multidimensionnelles, préparatives ou analytiques, appliquées à la valorisation de produits naturels et à la caractérisation des produits de recyclage.
Karine co-préside le Congrès SEP23 avec Yannis François.

ORCID

Yannis FRANCOIS - LSMIS, UMR-CNRS 7140 - Université de Strasbourg

Yannis FRANCOIS a obtenu son doctorat en sciences analytique de l’université Pierre et Marie Curie en 2006 dans le domaine de l’électrophorèse capillaire sous la direction du Prof. P. Gareil et du Prof. A. Varenne. Il a ensuite réalisé l’année suivante un poste d’attaché temporaire à l’enseignement et la recherche (ATER) à l’université Paris Descartes sous la direction du Prof. Gardes-Albert sur la caractérisation par spectrométrie de masse de protéines soumises à un stress par rayonnement. En 2007, il a été nommé maître de conférences à l’université de Strasbourg dans le laboratoire de Spectrométrie de Masse des Interactions et des Systèmes dirigée par le Dr. E. Leize-Wagner. En 2016, il a obtenu son habilitation à diriger des recherches (HDR). Ses travaux de recherche actuels portent sur l’utilisation du couplage de l’électrophorèse capillaire couplée à la spectrométrie de masse pour la caractérisation structurale fine de biomolécules d’intérêt biopharmaceutique (anticorps monoclonaux, anticorps conjugués, oligonucléotides…).
Yannis co-préside le Congrès SEP23 avec Karine Faure.

ORCID

Rabah GAHOUAL – Université Paris Cité

Rabah GAHOUAL a obtenu son doctorat en chimie analytique de l’Université de Strasbourg en 2011 sous la direction de Dr. Emmanuelle LEIZE-WAGNER. Ses travaux ont porté sur le développement du couplage électrophorèse capillaire – spectrométrie de masse pour la caractérisation de protéines thérapeutiques. Il a ensuite effectué un postdoc à l’université Vrije Universiteit Amsterdam sous la direction de Pr. Manfred WUHRER et Pr. Govert SOMSEN. Ses travaux ont alors permis le développement de nouvelles méthodologies de chromatographie liquide – spectrométrie en conditions natives pour la caractérisation structure-fonction d’anticorps monoclonaux thérapeutiques. Depuis 2016, Rabah GAHOUAL est maître de conférences en chimie analytique au sein de la faculté de pharmacie de Paris (Université Paris Cité). Ses activités se concentrent sur le design et la mise œuvre de nouvelles stratégies analytiques pour la caractérisation de protéines thérapeutiques, notamment afin d’étudier leur stabilité vis-à-vis de leur structure.

ORCID
ResearchGate

Sandrine HUCLIER - Université de Nantes – Laboratoire Subatech & GIP Arronax

Sandrine HUCLIER-MARKAI a obtenu son doctorat en 2002 à l’Université de Nantes sur le transfert des lanthanides dans la géosphère. Elle a obtenu en 2003 un poste de Maître de Conférences à l’Université de Toulon; puis en 2008 à l’Université de Nantes. Depuis 2006, elle travaille sur la thématique de médecine nucléaire personnalisée, avec le cyclotron ARRONAX, et notamment sur les agents théranostiques. Elle a acquis une expertise en chimie analytique (HPLC, spectrométrie de masse, ICP-MS …) Sandrine Huclier-Markai est reconnue comme l’une des expertes mondiales sur le radio-isotope de scandium. Elle a été accueillie comme chercheur invité dans 2 laboratoires américains en 2009 et 2018 pour travailler sur ce radio-isotope et a obtenu un prix Fulbright (2019) dans une université américaine. Sandrine HUCLIER-MARKAI est le coordinateur national de l’axe « sondes nucléaires » de GdR CNRS Agents d’Imagerie Moléculaire (AIM). Par ailleurs, Sandrine HUCLIER-MARKAI est l’un des membres experts de la commission internationale ISO et de la commission nationale AFNOR sur la caractérisation des NPs. Elle anime la plateforme analytique de Fractionnement Flux Force pluri-tutelles regroupant des collègues d’IFREMER et de l’INRA, gouverné par Nantes Université.

ORCID

Thomas MICHEL - GILSON Purification - Saint-Avé

Thomas MICHEL a obtenu son doctorat en sciences analytiques de l’Université d’Orléans en 2011 sous la direction du Prof. C. Elfakir et du Prof E. Destandau. La thématique de sa thèse portait sur le développement de méthodes d’extraction et de séparation de substances naturelles d’origine végétale. Il a ensuite effectué son post-doctorat en Grèce, au sein du laboratoire de pharmacognosie de l’Université d’Athènes, avant d’être recruté comme maître de conférences à l’Université Côte d’Azur. Il y développe des approches analytiques et métabolomiques pour l’étude des matières premières végétales (parfumerie, cosmétique) et pour l’étude des signaux chimiques entre les organismes vivants et leur environnement (écologie chimique). Pour ce faire, il utilise diverses méthodes d’extraction (SPME, DHS, ASE…), différentes approches séparatives (UHPLC-HRMS/MS, GC-MS, HPTLC, CPC-UV) et des outils de déréplication pour l’annotation des composés. En 2018, le Dr. T. MICHEL obtient son habilitation à diriger des recherches (HDR) axée sur le développement d’outils analytiques au service de l’écologie chimique. A partir de septembre 2022, il intègre Gilson Purification.

ORCID
ResearchGate

Mélanie MIGNOT - INSA Rouen Normandie, laboratoire COBRA

Mélanie Mignot a obtenu son doctorat en chimie analytique à l’Université de Rouen en 2016 sous la direction du Dr HDR Valérie Peulon Agasse et du Pr Pascal Cardinaël, laboratoire SMS. Après un poste d’attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’IUT de Rouen (2016-2017), elle a effectué deux postdoctorats (2017-2019) à l’Université KU Leuven, Belgique, sous la sous la supervision du Pr Deirdre Cabooter, dont un via une bourse Marie-Curie Individual Fellowship H2020. En 2019, elle obtient son poste de Maitre de conférences à l'INSA de Rouen Normandie dans le laboratoire CNRS-COBRA.  Elle supervise actuellement 3 doctorants et 1 ingénieure de recherche. Ses domaines de recherche actuels au sein de l’équipe Analyse et modélisation comprennent le développement de nouvelles méthodologies pour l’analyse de mélanges complexes en chromatographie ionique, liquide et gazeuse (IC, HPLC, GC), couplé à la spectrométrie de masse (MS). Pour les composés inorganiques tels que les métaux, elle travaille par plasma à couplage inductif (ICP) et s’intéresse particulièrement au développement de méthodes de spéciation chimique, y compris à l’état de traces, par IC-ICP/MS. Depuis 2019, elle collabore avec la start-up Tellux pour mener des projets de collaboration visant à développer la technologie hyperspectrale pour la détection de polluants en ligne et sur site, grâce au machine learning (P. Honeine, LITIS).   IDHal : 708949

ORCID

Lucie NOVÁKOVÁ - Department of analytical chemistry - Faculty of Pharmacy - Charles University – Prague (Czech Republic)

Lucie Nováková is a Full Professor in Analytical Chemistry at the Charles University, Faculty of Pharmacy in Hradec Králové, Department of Analytical Chemistry, the Czech Republic since 2011. Her research is oriented towards separation techniques, namely ultra-high performance liquid chromatography, supercritical fluid chromatography, and their coupling to mass spectrometry. She is involved in a broad scope of research projects focused on pharmaceutical analysis, doping control, plant analysis, and bioanalytical methods. An important part of her research also lies in the sample preparation step, where the focus is put on the current trends enabling facilitation, miniaturization, and reduction of time and sample requirements. She extended her scientific experience during the fellowships at world-recognized universities, such as the University of Geneva and Vrije Universiteit Brussel, beyond others. She authored two books on HPLC theory and practice and nine book chapters. She published over 130 peer-reviewed scientific articles and review papers with more than 4400 citations and an h-index of 36. She is also widely involved in teaching and education activities, such as HPLC and SFC training courses, seminars, and conferences. Currently, she is the principal team manager of the STARSS project and the head of the research program in the EFSA-CDN project, both OP RDE projects. Therefore, she has also strong experience in team leadership.

ORCID

Anne-Marie PETIT - TECHNOLOGIE SERVIER, Orléans

 

Anne-Catherine SERVAIS - Université de Liège, Laboratoire d’Analyse des Médicaments (Belgique)

Anne-Catherine Servais a soutenu sa thèse en Sciences Pharmaceutiques de l’Université de Liège sur les séparations chirales en électrophorèse capillaire en milieu non aqueux sous la direction du Prof. J. Crommen en 2005. Durant son séjour postdoctoral dans le Laboratoire de Bioanalyse du Prof. G.J. de Jong (Utrecht University), elle a étudié le couplage en ligne de l’électrophorèse capillaire en milieu non aqueux à la spectrométrie de masse. Elle est actuellement professeur associé au Laboratoire d’Analyse des Médicaments (Université de Liège) dirigé par le Prof. M. Fillet. Elle développe des méthodes de séparation innovantes pour l’analyse de molécules physiologiquement actives (peptides et protéines), de biopharmaceutiques incluant les particules biologiques (pseudo-particules virales) mais aussi pour l’étude de leurs interactions en conditions natives.

ORCID

Damien STEYER - TWISTAROMA, Illkirch-Graffenstaden

À la suite de l’obtention de son diplôme d’ingénieur en biotechnologie au sein de l’Ecole Supérieure de Biotechnologie de Strasbourg (ESBS), Damien Steyer a poursuivi dans la recherche en menant de 2007 à 2011, une thèse à l’INRA de COLMAR sur le déterminisme génétique des levures sur la production d’arômes dans le vin. Pour ce travail il a développé des techniques analytiques afin de profiler les composés volatils du vin par GC/MS. C’est durant la fin de cette thèse en 2011 qu’il crée TWISTAROMA puis part à HEC suivre un cursus d’entrepreneur (Challenge+). La société a été incubée et compte 6 salariés en 2022. Elle propose des services de caractérisation des arômes et des antioxydants aux mondes de l’agro-alimentaire et de la cosmétique. La combinaison des compétences en biochimie et en chimie analytique est mise à profit afin d’aborder tous types de matrices alimentaires et d’en réaliser le profil métabolique. Les techniques d’extraction (SBSE, SPME, SPE, headspace..) de séparation (GC, HPLC, UPLC) de caractérisation spectrale ou non (olfactomètre, simple quad, ToF) sont autant d’outils utilisée au quotidien avec des approches bio-informatiques et statistiques poussées (R, XCMS, mzmine).
Damien Steyer a encadré plus de 10 stagiaires de niveau IUT à ingénieur et est actuellement encadrant d’une thèse CIFRE. Il intervient au sein du lycée agricole d’Obernai dans la formation de brasseurs de la région Grand Est. Il est président du club Grand Est de l’AFSEP depuis 2019.

ResearchGate

David TOUBOUL - ICSN (Institut de Chimie des Substances Naturelles - Université Paris-Saclay) CNRS UPR2301 / LCM (Ecole Polytechnique)

David TOUBOUL dirige l’équipe de recherche en spectrométrie de masse à l'Institut de Chimie des Substances Naturelles (ICSN CNRS UPR2301). Il est coordinateur adjoint du département "Biologie et Chimie Analytique et Structurale" et a été nommé "Professeur Chargé de Cours" à l'Ecole Polytechnique en 2021. Ses principales recherches sont consacrées au développement de nouvelles approches analytiques, notamment des méthodes d’analyse structurale pour l'annotation et l'identification de molécules biologiques dans des échantillons complexes. D. Touboul a été le coordinateur de plusieurs projets dont l’ANR JCJC 2016 Cap-SFC-MS, plusieurs projets soutenus par les LABEX CHARMMMAT et CEBA, et un projet 80|Prime CNRS (TreeD). Il a obtenu la médaille de Bronze du CNRS en 2014. Il est membre du comité de direction du GDR RNA (GDR 2083), directeur adjoint du GDR Imagerie par Spectrométrie de Masse (GDR 2125) et secrétaire du RFMF.

ORCID